Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

De concert avec de nombreux chefs d’état, le président français Emmanuel Macron a transmis un message de soutien au Royaume-Uni, après l’attaque « terroriste » au couteau qui a tué deux personnes, vendredi dernier à Londres. A London Bridge, un assaillant, condamné en 2012 pour des infractions terroristes, et remis en liberté conditionnelle en décembre 2018, a porté des coups fatals à un homme et une femme, avant d’être arrêté de manière qualifiée « d’héroïque » par des passants puis abattu par la police. Trois personnes, un homme et deux femmes, ont également été blessées. L'une se trouvait vendredi soir dans un état "critique mais stable", une autre dans "un état stable" et une troisième a subi des "blessures moins graves", a précisé le patron du service public de santé britannique (NHS), Simon Steven. L'organisation État islamique (EI) a revendiqué l'attaque, samedi soir, selon son agence de propagande. Cette attaque, survenue à quelques jours d'un sommet de l'Otan réunissant à Londres mardi et mercredi de nombreux chefs d'État, a chamboulé la campagne électorale en vue des élections du 12 décembre. Les partis conservateur, travailliste et libéral-démocrate l'ont temporairement mise entre parenthèses.

Contenu de la vidéo : De concert avec de nombreux chefs d’état, le président français Emmanuel Macron a transmis un message de soutien au Royaume-Uni, après l’attaque « terroriste » au couteau qui a tué deux personnes, vendredi dernier à Londres. A London Bridge, un assaillant, condamné en 2012 pour des infractions terroristes, et remis en liberté conditionnelle en décembre 2018, a porté des coups fatals à un homme et une femme, avant d’être arrêté de manière qualifiée « d’héroïque » par des passants puis abattu par la police. Trois personnes, un homme et deux femmes, ont également été blessées. L'une se trouvait vendredi soir dans un état "critique mais stable", une autre dans "un état stable" et une troisième a subi des "blessures moins graves", a précisé le patron du service public de santé britannique (NHS), Simon Steven. L'organisation État islamique (EI) a revendiqué l'attaque, samedi soir, selon son agence de propagande.
Cette attaque, survenue à quelques jours d'un sommet de l'Otan réunissant à Londres mardi et mercredi de nombreux chefs d'État, a chamboulé la campagne électorale en vue des élections du 12 décembre. Les partis conservateur, travailliste et libéral-démocrate l'ont temporairement mise entre parenthèses.

Mots clés liés : France, Royaume-Uni, attaque, terroriste, couteau, Emmanuel Macron, London Bridge, mort, blessure, Etat Islamique

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv