Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Au Royaume-Uni, les employeurs de la jeune fille au pair française comparaissent mardi 12 décembre devant un tribunal britannique. C’est une première audience avant un procès prévu pour mars 2018. Le 20 septembre dernier, le corps de Sophie Lionnet, 21 ans, était retrouvé calciné dans le jardin de la propriété du couple franco-algérien qui habitait au sud-ouest de Londres. Sabrina Kouider et Ouissem Medouni, les employeurs de cette jeune fille au pair française, sont les principaux suspects du meurtre de cette jeune fille au pair française et sont convoqués à une audience dite de plaidoirie. Ils devront alors plaider « coupable » ou « non-coupable ». Sabrina Kouider devrait plaider « non-coupable » puisqu’elle clame son innocence. Mais si les suspects sont finalement reconnus coupables par les douze jurés à l’issue du procès l’année prochaine, « ils encourent une peine d'emprisonnement à vie », indique maître Farrhat Arshad au Figaro. Depuis que le corps de la jeune fille a été retrouvé calciné en septembre dernier, les proches de la victime n’ont toujours pas pu récupérer la dépouille. 

Contenu de la vidéo : Au Royaume-Uni, les employeurs de la jeune fille au pair française comparaissent mardi 12 décembre devant un tribunal britannique. C’est une première audience avant un procès prévu pour mars 2018. Le 20 septembre dernier, le corps de Sophie Lionnet, 21 ans, était retrouvé calciné dans le jardin de la propriété du couple franco-algérien qui habitait au sud-ouest de Londres. Sabrina Kouider et Ouissem Medouni, les employeurs de cette jeune fille au pair française, sont les principaux suspects du meurtre de cette jeune fille au pair française et sont convoqués à une audience dite de plaidoirie. Ils devront alors plaider « coupable » ou « non-coupable ». Sabrina Kouider devrait plaider « non-coupable » puisqu’elle clame son innocence. Mais si les suspects sont finalement reconnus coupables par les douze jurés à l’issue du procès l’année prochaine, « ils encourent une peine d'emprisonnement à vie », indique maître Farrhat Arshad au Figaro. Depuis que le corps de la jeune fille a été retrouvé calciné en septembre dernier, les proches de la victime n’ont toujours pas pu récupérer la dépouille. 

Mots clés liés : Royaume-Uni, tribunal britannique, Sophie Lionnet, Sabrina Kouider, Ouissem Medouni, Farrhat Arshad, couple franco-algérien

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv