Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Imaginez une voiture portée dans les airs par une sorte de parachute. La voiture volante Pégase a gagné son pari de voler de la capitale française à Londres. Au départ des Champs-Elysées, Pégase a été piloté par Bruno Vezzoli mardi 13 juin en direction de Pas-de-Calais. 255 kilomètres plus tard, les commandes ont été passées à Jérôme Dauffy, le pilote et fondateur de l'entreprise Vaylon, née en 2010 pour développer la voiture volante. Il a assuré le trajet en « mode avion » au-dessus de la Manche. Après ce survol historique de la Manche, son pilote et concepteur Jérôme Dauffy l'a menée à bon port à Douvres en Angleterre, où son coéquipier le pilote d'essai Bruno Vezzoli a repris le volant pour couvrir les 121 derniers kilomètres qui la séparaient de Londres. Cette voiture contient deux places et est emportée par une voile de parapente qui peut atteindre les 80 km/h en vol, pour une autonomie de 3 h, indique le magazine Sciences & Vie. L'entreprise Vaylon imagine que cette voiture volante pourrait permettre de des déplacements difficiles comme des livraisons en zones reculées, notamment lors de missions humanitaires, ou bien des vols de loisirs dans le tourisme.

Contenu de la vidéo : Imaginez une voiture portée dans les airs par une sorte de parachute. La voiture volante Pégase a gagné son pari de voler de la capitale française à Londres. Au départ des Champs-Elysées, Pégase a été piloté par Bruno Vezzoli mardi 13 juin en direction de Pas-de-Calais. 255 kilomètres plus tard, les commandes ont été passées à Jérôme Dauffy, le pilote et fondateur de l'entreprise Vaylon, née en 2010 pour développer la voiture volante. Il a assuré le trajet en « mode avion » au-dessus de la Manche. Après ce survol historique de la Manche, son pilote et concepteur Jérôme Dauffy l'a menée à bon port à Douvres en Angleterre, où son coéquipier le pilote d'essai Bruno Vezzoli a repris le volant pour couvrir les 121 derniers kilomètres qui la séparaient de Londres. Cette voiture contient deux places
et est emportée par une voile de parapente qui peut atteindre les 80 km/h en vol, pour une autonomie de 3 h, indique le magazine Sciences & Vie. L'entreprise Vaylon imagine que cette voiture volante pourrait permettre de des déplacements difficiles comme des livraisons en zones reculées, notamment lors de missions humanitaires, ou bien des vols de loisirs dans le tourisme.

Mots clés liés : entreprise Vaylon, Bruno Vezzoli, Jérôme Dauffy, Champs-Elysées, Pas-de-Calais,

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv